Les mains devraient protéger, pas frapper.

Publié le par Association Naitre et Grandir

Les mains devraient protéger, pas frapper.

« Supernanny », un sujet controversé

9 mai 2010

Transmission de la VEO dans la culture populaire

9 288 vues Imprimer

Nous publions ci-dessous la traduction d’un article d’Alfie Kohn sur l’émission américaine Supernanny, concept qui a été repris dans de nombreux pays, dont la France. En tant que personnes engagées contre la violence éducative, nous notons que Supernanny ne préconise pas les châtiments corporels (bien qu'elle ne le précise que lorsque l'occasion se présente, sans qu'on sache donc ce qui se passe le reste du temps), qu'elle apporte à des parents en détresse des solutions à des problèmes concrets et urgents, et qu'elle conseille aux parents d'accorder à leurs enfants plus de temps, d'attention et d'affection.

A l'inverse, nous sommes nombreux à penser, comme Alfie Kohn, que les solutions apportées constituent une sorte de modèle d'éducation stéréotypé présenté aux spectateurs, certes sans châtiments corporels, mais avec d'autres formes de violence éducative évidentes (punitions) ou plus insidieuses (amour conditionnel, apprentissage de l'obéissance, fixation de règles arbitraires, non-prise en compte d'un certain nombre de besoins affectifs ou autres de l'enfant...). A chacun de se faire son opinion.

Nous serions intéressés par des témoignages de spectateurs de l'émission, mais surtout, nous aimerions avoir des nouvelles des personnes y ayant participé (parents, enfants), donc des témoignages sur la façon dont l'intervention de Supernanny a été ressentie (en particulier par les enfants), et sur les conséquences à moyen et long terme. Pour nous écrire sur ce sujet : contactez_nous@oveo.org. (On peut cependant lire quelques témoignages à la fin d'une page du site d'une association de victimes de la téléréalité reprenant, entre autres, un article de l'hebdomadaire Marianne paru le 18/2/2006...)

Partager cet article

Repost 0